Actualités

Echange entre le rabbin Floriane Chinsky et l’imame Kahina Bahloul suite à l’assassinat de Samuel Paty

Comment lutter contre le fanatisme quand on est un homme ou une femme de religion ? Quelle réponse théologique apporter au terrorisme islamiste ? Ré-écoutez le rabbin Floriane Chinsky réagir suite à l’assassinat de Samuel Paty sur le plateau de TV5 Monde, aux côtés de l’imame Kahina Bahloul.

Ultimi barbarorum

Vendredi après-midi, un drame terrible est encore une fois survenu dans notre pays. Samuel Paty, professeur d’Histoire-Géographie a été égorgé pour avoir enseigné la liberté d’expression comme le programme de 4ème le demande.

Il est le second enseignant assassiné par un meurtrier islamiste, après Jonathan Sandler.

Il a été brutalement et lâchement tué pour avoir été désigné à la vindicte par des agitateurs islamistes sur les réseaux sociaux. 

Nos pensées et prières vont évidemment vers sa famille et vers ses proches, vers ses élèves et ses collègues, vers la ville de Conflans et l’ensemble du monde éducatif, meurtri en son cœur.

Notre conception du judaïsme, et l’idée que nous nous faisons de Dieu, est que tout le monde a le droit de croire ou de ne pas croire, et que, de la caricature, Dieu ne s’offusque pas.

Constitués autour du geste immémorial et si noble de la transmission, nous sommes par nature solidaires de tous les enseignants de France.

Dès chabbat prochain, au moment de la prière pour la République française, nous rajouterons une prière dédiée aux enseignants redevenus, nolens volens, les hussards de la République. La voici : «  Éternel, bénis et protège les enseignants qui enseignent la France et ses libertés ». 

Nous comptons également participer au débat sur l’affirmation de la liberté d’expression en republiant nous-mêmes les dessins de Ranson, qui caricaturent les religions dont le judaïsme, pour dire notre attachement à nos principes républicains. Merci à lui de nous avoir donné son accord.

Nous devons nous tenir droits et fermes sur toutes nos valeurs en étant à la fois intransigeants sur toute tentative de relativisme et vigilants à maintenir un dialogue fraternel interreligieux.

Il y va de notre avenir à tous.

Judaïsme En Mouvement


Hommage aux victimes de l’attentat de la rue Copernic

Le 3 octobre 1980, soir de chabbat, une bombe explosait devant la synagogue de la rue Copernic, faisant 4 morts et 46 blessés.

Vendredi 2 octobre à 17h30, une cérémonie d’hommage aux victimes co-organisée par le CRIF et JEM aura lieu en présence de la maire de Paris Anne Hidalgo.

Le kaddich sera dit par le rabbin Michael Williams, qui officiait le soir de l’attentat.

Suivez la commémoration en direct sur la page Facebook du CRIF à partir de 17h30


Quelques heures avant le lancement des fêtes de Tichri en numérique, nos réponses à vos questions …

Comment avoir accès aux Mahzorim pour suivre les offices de Tichri ?
Il suffit de cliquer sur les liens ci-dessous :
Mahzor Roch Hachana pour l’office du soir (JEM Beaugrenelle/Surmelin)
Mahzor Roch Hachana Chaharit (JEM Copernic)
Mahzor Roch Hachana Moussaf (JEM Copernic)
Mahzor Roch Hachana pour l’office du deuxième soir (JEM Beaugrenelle/Surmelin)
Mahzor Roch Hachana Chaharit (JEM Beaugrenelle/Surmelin)
Mahzor Roch Hachana Moussaf (JEM Beaugrenelle/Surmelin)
Mahzor Yom Kippour Kol Nidré (JEM Beaugrenelle/Surmelin)
Mahzor Yom Kippour Chaharit (JEM Beaugrenelle/Surmelin)
Mahzor Yom Kippour Moussaf (JEM Beaugrenelle/Surmelin)
Mahzor Yom Kippour Seli’hot (JEM Copernic)
Mahzor Yom Kippour Minha (JEM Copernic)
Mahzor Yom Kippour Souvenir (JEM Copernic)
Mahzor Yom Kippour Neila (JEM Copernic)

Comment installer le logiciel Zoom sur son ordinateur ?
Téléchargez ce logiciel de visioconférences en cliquant ici et suivez les instructions. En quelques clics vous pourrez suivre tous nos offices JEM !

J’ai téléchargé Zoom mais où trouver le lien pour se connecter aux offices en ligne ?
Lorsque vous vous inscrivez à nos offices via le formulaire zoom, vous recevez un email de confirmation qui contient le lien de connexion (Image ci-dessous). Cliquez sur le lien « cliquez ici pour participer», il vous redirigera instantanément vers zoom. Une heure avant l’office, vous recevrez à nouveau un email avec ce même lien de
connexion. Scrutez votre boîte emails !
NB : chaque lien vous permet de vous connecter à tous les offices.

Je préfère suivre les offices par téléphone… Comment faire ?
Rien de plus simple ! Pour suivre les offices JEM par téléphone, composez le
numéro indiqué dans les emails de rappels et indiquez le n° de webinaire.
Par exemple : « pour la France appeler le 01 70 37 22 46 puis indiquer le numéro de webinaire suivi du # : 817 5090 0360 # »

Comment ouvrir deux fenêtres sur mon ordinateur pour suivre l’office et lire le Mahzor ?
Si vous avez un Mac, suivez les instructions d’Apple en cliquant ici. Si vous avez un Windows, suivez le guide, ici.

Comment transférer l’image de mon ordinateur à mon téléviseur ?
La solution la plus simple est de brancher votre ordinateur à votre télévision est de connecter vos deux appareils grâce à un câble HDMI, en vente dans tous les magasins d’électronique. Si vous n’avez pas de sortie HDMI sur votre ordinateur, pensez à demander au vendeur un adaptateur. Autre solution : Google Chromcast ou comment transférer tout le contenu de votre ordinateur sur un écran TV. Si vous souhaitez installer ce logiciel, cliquez ici.



« Zoom ou pas Zoom » pendant les fêtes de Kippour ?

Roch Hachana et Yom Kippour sont pour tous les juifs, quel que soit leur rapport au judaïsme, l’occasion de se retrouver et de reconnaître leur besoin d’être ensemble.

Or, dans notre tradition, le sacré s’organise autour des Fêtes. « Fête », d’ailleurs, se dit « Moèd », qui signifie « rendez-vous », et c’est autour du minyan, le quorum de 10 personnes, que nos rencontres se structurent. Nous avons besoin de nous compter, et de compter les uns sur les autres. En principe, l’interdit d’une célébration virtuelle le chabbat est destinée à éviter la dispersion : ceux que nous aimons, nous les souhaitons près de nous — invitons-les ! Parlons-leur « en vrai » ! Mais que faire lorsque c’est impossible ? Notre tradition ose l’affirmer : « Il est temps d’agir pour l’Éternel, quitte à renverser ta Torah » (Ps. 119 :126). En situation d’urgence, il faut des mesures d’urgence. Mais lesquelles ?

Nous mobilisons toutes nos ressources créatives, en particulier celles qui, mettant à profit l’émergence des nouvelles technologies, nous permettent de vivre pleinement notre judaïsme. Il nous faut nous rassembler avec force en cette période où tout pousse à la division ; division géographique, lorsque la situation sanitaire nous empêche de voyager ; division par classe d’âge, quand les plus âgés sont renvoyés à leur « vulnérabilité », et que les plus jeunes sont soupçonnés d’être « dangereux ».

Alors, « Zoom ou pas Zoom » pendant les fêtes de Kippour ?
Nous, rabbins de Judaïsme En Mouvement (JEM), en appelons à une ouverture d’esprit maximale en ces circonstances. Notre souhait est que chacun et chacune trouve sa meilleure façon de vivre ces moments forts de l’année juive, trouve l’inspiration, grâce au chant, au collectif, au spirituel, à ses propres traditions familiales…

Nous célèbrerons nos offices comme chaque année. Le nombre de places disponibles, toutefois, sera volontairement et drastiquement réduit, dans la mesure où nous appliquerons les mesures les plus strictes liées à la crise sanitaire. Ainsi, pour la première fois en France, nous permettons à toutes celles et ceux qui le préfèrent, en famille, avec des amis, de suivre nos offices en streaming.

 Afin que vive de manière éclatante ce magnifique adage des Proverbes (Prov., 14, 28) : « Be-rov ‘am adrat mélekh » — « C’est par une assemblée nombreuse que l’on rend hommage à l’Eternel !»

C’est ainsi également que nous pouvons permettre à chacun et chacune d’accomplir la mitsva du chofar. Alors que la tradition impose l’émission de sons clairs et bien identifiés, Rabbi Yosef Engel, par exemple (dans ses Gilyonei ha-Shass, Berakhot 25b), ou encore Rabbi Schlüssel de Munkacs (Yerushat Peleita #10) établissent que de tels sons, même retransmis électroniquement, ne sont en rien moins « directs » qu’une voix « naturelle », « non aidée », tout son étant de toutes façons propagé par des vibrations de particules d’air.

Par ces offices, nous exprimons ainsi notre engagement à protéger notre santé et celles des autres. Et guidés par l’appel du Deutéronome, « Tu choisiras la vie » (Dt. 30 :19), nous permettons à toutes celles et ceux qui se trouvent éloignés d’un lieu de prière de tous nous retrouver pour célébrer ensemble ces Fêtes.

Chana tova ou métouka !
Que commence une nouvelle année et ses bénédictions !

Yann Boissière, Floriane Chinsky, Philippe Haddad, Delphine Horvilleur et Jonas Jacquelin.
Rabbins de Judaïsme En Mouvement.


Les fêtes de Tichri 5781 se vivent aussi en numérique !

Cette année, venez vivre et partager en direct tous les offices de Tichri JEM par voie numérique en vous inscrivant sur Eventbrite.
Au programme :

• Vendredi 18 septembre à 18h45, Roch Hachana à la synagogue Beaugrenelle
• Samedi 19 septembre à 9h30, Roch Hachana au Palais des Congrès
• Samedi 19 septembre à 18h45, Roch Hachana à la synagogue Surmelin
• Dimanche 20 septembre à 9h30, Roch Hachana à la synagogue Beaugrenelle
• Dimanche 27 septembre à 19h30, Kol Nidré au Casino de Paris
• Lundi 28 septembre à 10h, Yom Kippour (Chaharit jusqu’à la fin de la Avoda de Moussaf) au Casino de Paris
• Lundi 28 septembre à 14h45, Yom Kippour (une nouvelle année et ses bénédictions, chant et étude des Seli’hot et des grands textes liturgiques) depuis la synagogue Surmelin (enregistré en différé).
• Lundi 28 septembre à 16h20, Yom Kippour (de Min’ha à la fin de Neïla) au Palais des Congrès.


Hommage d’un disciple à un maitre.

L’une des figures marquantes du judaïsme vient de s’éteindre, le rav Adin Steinsaltz que Josy Eisenberg avait invité plusieurs fois dans son émission. On se souvient de son visage de patriarche, de ses yeux pétillants, de sa culture incroyable et de son intelligence aiguisée.

Josy m’avait dit avant un tournage : « moi je suis intelligent, mais Adin est un génie« . Adin Steinzaltz n’est pas une perte pour le monde orthodoxe, mais pour le peuple juif. Sa grandeur est d’avoir mis à la portée des plus simples, des plus ignorants, le Talmud traduit de l’araméen en hébreu moderne, avec des références dans tous les domaines des sciences et de l’art, chaque fois qu’il fallait éclairer un sujet. La bibliothèque d’un rabbin, du plus orthopraxe au plus moderne, porte sa collection ou du moins plusieurs ouvrages. Je voudrais rappeler que son œuvre fut critiquée au début par des détracteurs trop zélés qui ne voyaient pas d’un bon oeil ce travail de vulgarisation. En son temps, des rabbins accusèrent le Guide de égarés de Maïmonide auprès de l’inquisition, et des centaines d’ouvrages furent brulés.

Cela nous attriste, mais cela nous encourage aussi. Car le fanatisme, l’extrémisme (en religion ou en politique) soulignent toujours où souffle le vent de la liberté. Les critiques que reçoivent les expressions modernes du judaïsme nous attristent car l’unité du âm Israël devrait prévaloir sur ses différences. Mais cela nous encourage, car nous portons ce vent de liberté, d’ouverture, d’accueil qui traduit le véritable message d’Israël. Adieu Rav Steinsaltz. Nous savons que vous n’êtes pas mort, car « les justes sont appelés vivants même après leur mort« .

Rabbin Philippe Haddad

« Nous nous reconnaissons dans son geste, dans son œuvre exceptionnelle, et qui m a inspiré dans ma compréhension de ce qu’être Juif veut dire. »
Jean-François Bensahel, co-président de JEM.

« Le Rav Steinsaltz était une bénédiction pour tous les juifs et juives du monde. « 
Gad Weil, co-président de JEM.

AP Photo/Bernat Armangue

Lettre ouverte à l’inconscient de Jean-Luc Mélenchon.

Cher inconscient.

Que c’est dur, la vie publique.
Que c’est dur, la vie politique.
Pour un inconscient si cultivé.
Un inconscient nourri à l’humus de la République.
Un inconscient souvent en dialogue avec quelques grands, feu François Mitterand ou feu Philippe Séguin.
Un inconscient forgé comme enfant de chœur chantant en latin devenu jeune homme membre de l’OCI.
Un inconscient abreuvé de valeurs républicaines, de l’hémicycle du Sénat aux couloirs de Solférino.
Un inconscient notable gouvernemental puis rebelle officiel.

Ah le bel inconscient qui lors d’une interview à l’occasion du récent changement de gouvernement, répondant à la question de savoir si les policiers devaient accepter, tel Jésus, de se laisser gifler plutôt que de répliquer vertement, n’a pu s’empêcher d’exprimer le plus ancien, le plus éculé, le plus infâme des poncifs antisémites : les juifs déicides ont délibérément tué l’un des leurs certainement pour des raisons sordides.
Ah le trait noir d’esprit venu de loin, venu des tréfonds de l’âme.
Ah l’humour qui grince, qui crache , qui vomit sa haine.
Ah le mensonge historique car ce sont les romains qui ont crucifié et tué Jésus.

Sa double haine : celle des policiers qui n’ont qu’à prendre des coups, qui n’ont qu’à souffrir, qui n’ont qu’à mourir. Et c’est bien fait pour eux!
Celle des juifs qui n’ont qu’à prendre des coups, qui n’ont qu’à souffrir, qui n’ont qu’à mourir. Et c’est bien fait pour eux!
Ah l’inconscient d’un leader politique qui ferait se retourner tous les républicains morts pour la patrie en vouant si clairement aux gémonies les policiers et les juifs.

Cher Inconscient de Jean-Luc Mélenchon, nous vous proposons un chemin de compréhension , un chemin de désintoxication, un chemin de paix pour que la conscience de l’être cher que vous habitez puisse trouver l’apaisement : un double stage.
L’un dans un équipage d’une voiture de police allant protéger des pompiers intervenant au milieu d’une cité.
Et l’autre dans un groupe d’amis portant kippa et sortant d’une synagogue ou d’une épicerie casher dans un autre quartier d’une autre ville où il ne reste quasiment plus d’enfants juifs dans les écoles de la République.

Alors, peut-être, cher inconscient, pourrez-vous prendre conscience de la portée des propos que vous avez glissés certainement par esprit taquin dans la bouche de notre tribun de l’Essone et de Marseille.

Gad Weil et Jean-François Bensahel
Co-Présidents de Judaïsme En Mouvement

© Joël Saget/AFP

Hommage à Roger Benarrosh (z’l) et anniversaire de la création du MJLF !

Ce mardi 2 juin à 18h, nous célébrerons Roger Benarrosh via un office zoom.
Ce jour si particulier est riche en symboles car il marque également le 43e anniversaire de la création du MJLF.

Roger Benarrosh, notre président fondateur, s’est éteint le 1er juin dernier. Il était une figure du développement d’un judaïsme d’ouverture mais toujours ancré dans la tradition. Il a porté cette vision toute sa vie en co-fondant le MJLF en 1977 après avoir été vice-président de l’ULIF dès 1970 et en s’engageant dans les institutions juives. Il était notamment vice-président d’honneur du CRIF et vice-président de l’Alliance Israélite Universelle.

Madeleine, l’épouse de Roger, et ses filles ont souhaité associer l’office de Haskara à cet anniversaire du 2 juin. Nous voulons ancrer cette date aujourd’hui et demain comme un rendez-vous fondateur d’un judaïsme toujours en mouvement tel que l’incarne JEM aujourd’hui.

L’office sera célébré par le rabbin Delphine Horvilleur et le rabbin Yann Boissière, aux côtés de Gad Weil et Jean-François Bensahel, co-présidents de JEM. Cet office hommage sera accompagné de chants en hébreu, en judéo-marocain et en berbère interprétés par Nessim Hazout, originaire de Meknès au Maroc, comme l’était Roger Benarrosh.

Si vous souhaitez replonger dans l’étonnant parcours qu’est sa vie, consultez en ligne son livre hommage  » Une vie de convictions et d’engagement  » en cliquant ici.

Pour assister à cet office hommage, envoyez un email à hommage-benarrosh@judaismeenmouvement.org


Claude Goasguen n’est plus.

Claude Goasguen n’est plus.
J’ai perdu un grand ami.
Nous avons perdu un grand ami.

Toujours disponible, à l’écoute, curieux et intéressé, avec lui, je refaisais le monde à chacune de nos rencontres, dans des moments de partage et d’échanges revigorants.

Claude était un homme entier, libre et tout autant attaché à la liberté des autres.
Claude était un bâtisseur de paix, une force de la nature, un chêne, un lutteur, tant par sa pratique sportive du rugby que par son engagement politique.

Peu de femmes et d’hommes ont eu la capacité d’accorder leurs pensées et leurs actions comme Claude Goasguen (ז »ל) l’a fait exceptionnellement.

Dans son combat absolu contre l’antisémitisme, il a toujours été d’un soutien indéfectible à Israël dont il était un authentique ami et allié. Il avait compris avant tout le monde que l’antisionisme n’était que le paravent moderne de la haine des Juifs. Il fut ainsi le seul à afficher le portrait du soldat franco-israélien Gilad Shalit sur le fronton de la mairie du XVIème jusqu’à sa libération et il n’avait cessé de réclamer tout autant la liberté et la sécurité pour les Chrétiens d’Orient.

Tous nos fidèles le connaissaient et l’aimaient : Claude était à Copernic chez lui, et pour nous tous, il était un fidèle.

Il avait la force d’un lion et nous le comparions au Lion de Judah. Il mérite plus que tous l’attribut de  » Maguen David  », bouclier de David, qui nous aimait et nous protégeait avec tant de bienveillance et d’éclat.

En cette veille de Chavouot, nous regrettons déjà qu’il ne soit plus à nos côtés durant nos célébrations religieuses mais il a et aura toujours une place de choix dans nos cœurs.

Il est et sera toujours pour nous l’Ami fidèle.
Mon cher Claude, ta voix si forte, si claire, si juste, continuera longtemps de résonner à nos oreilles.

Adieu, cher Claude.

Jean-François Bensahel, co-président de Judaïsme En Mouvement.
Je partage avec Gad Weil, co-président de Judaïsme En Mouvement, ce témoignage d’amitié.

Photo prise à Copernic lors de la campagne des législatives 2017


Campagne IFI 2020, faites un don à JEM !

Soutenez JEM en donnant votre IFI et cliquez sur l’image ci-dessous pour découvrir notre plaquette. Nous avons plus que jamais besoin de vous !


Chavouot 2020 2.0

Jeudi 28 mai à 18h45, JEM organise une fête de Chavouot numérique, une soirée d’études interactive qui durera toute la nuit ! 

  » Les années se suivent et ne se ressemblent pas … et cette nuit de Chavouot sera différente de celle des autres années. Nous imaginions nous réunir dans nos trois sites du Judaïsme En Mouvement, à Beaugrenelle, Copernic et Surmelin, tous à l’unisson autour du thème de l’Égalité dans la Loi Juive. La crise sanitaire ne nous permettra pas de nous retrouver dans nos maisons d’étude, mais, le soir du 28 mai, nous nous retrouverons encore plus nombreux, devant nos écrans. Nous serons tous au pied du Mont Sinaï, éveillés, pour accueillir La loi, l’étudier dans la perspective de l’Égalité. Le sujet est infini ! Pendant toute une nuit, pour interroger le mot « égalité » nous accueillerons des philosophes comme Roger-Pol Droit ou Hervé-élie Bokobza, des sociologues tels que Dominique Schnapper, nos cinq rabbins du Judaïsme En Mouvement, des enseignants et des musiciens qui feront dialoguer les textes de la tradition avec les textes philosophiques et feront entrer en résonance la pensée des lumières avec la pensée rabbinique. Je tiens à tous les remercier chaleureusement de leur présence et de leur contribution. C’est avec joie, humour et enthousiasme que nous avons travaillé en équipe pour la préparation de cette nuit d’études.  » 

Fabienne Sabban, initiatrice de cette nuit de Chavouot 2.0.
Pour vous inscrire, cliquez ici.

Ce 11 mai marque le retour – très – progressif aux activités… Réflexion inspirée du rabbin Delphine Horvilleur :

Quels « déconfinés » saurons-nous être ? Petite leçon (talmudique) de déconfinement, par Delphine Horvilleur à lire ici.

Premier volet de la trilogie  » Défis pour Demain  »

Dans cette conférence intitulée « La crise, et après ? », l’économiste et essayiste Jacques Attali répond aux questions de la journaliste politique Laurence Haïm.


Hag Haatsmaout Samea’h !

Cliquez sur la vidéo ci-dessous pour voir ou revoir la soirée Yom Haatsmaout, organisée par Arzenou France, avec les Rabbins de Kerem et les 12 communautés libérales de France.

Construire ensemble un monde fraternel.

En ce début de Ramadan qui commence en pleine période pandémique, nous tenions à apporter notre soutien à la communauté musulmane et exprimer toute notre amitié et notre détermination à construire ensemble un monde fraternel !

Yom HaShoah 2020

Chaque année, en Israël et partout dans le monde, un hommage est rendu lors de Yom HaShoah aux 6 millions de Juifs morts durant la Seconde Guerre mondiale, victimes des nazis et de leurs collaborateurs. Cette année, du 20 au 21 avril,  la traditionnelle lecture des noms des déportés juifs de France organisée par le Mémorial de la Shoah s’effectuera sur internet.

S’ajouteront aux  lectures des noms des Juifs de France déportés dans les convois n°58 à 85, des Juifs morts en camp d’internement en France, exécutés comme résistants, comme otages ou abattus sommairement et des personnes déportées dans les convois 1 à 5, les enregistrements des années précédentes issus du Mémorial de la Shoah. Cette commémoration pourra être suivi sur les deux sites suivants : www.memorialdelashoah.org et www.yomhashaoh.fr

Voici le planning de la diffusion des noms :

L’équipe du Talmud Torah JEM chante Ehad Mi Yodéa ! 

Replay du cours du 7 avril 2020 du rabbin Yann Boissière : Les fondamentaux, temps et temporalités juives

Office de Pessah du Mercredi soir 8 avril 2020

Rendez-vous Mercredi 8 avril à 18h45 avec le rabbin Floriane Chinsky pour assister au premier Seder communautaire de Pessah.

Hag Pessah Sameah !

Découvrez le premier livret du confinement édité par le pôle Jeunesse de JEM !

Cliquez sur l’image pour découvrir le contenu de ce livret plein de bonnes idées.

Pour le 2ème soir de Pessah, inscrivez-vous à notre Seder numérique exceptionnel !

Cliquez sur l’image pour vous inscrire !
Vous pouvez télécharger le livre de la Haggadah en cliquant sur ce lien et même celle de la Haggadah pédagogique qui convient parfaitement aux enfants ou aux non initiés, ici.

Sachez que pour finaliser votre inscription, il est nécessaire que vous puissiez l’ouvrir par l’application ZOOM.
Vous ne l’avez pas ? Cliquez sur ce lien pour vous inscrire gratuitement. Vous recevrez un email de Zoom pour confirmer votre inscription.

Petit guide du Seder de pessah

Tournée en 2016 mais toujours aussi actuelle, découvrez en famille cette vidéo du rabbin Floriane Chinsky !

Découvrez notre magazine Chema !

JEM le mag 🙂

Cliquez sur l’image pour tourner les pages du magazine. Bonne lecture !

Miniane du Mardi

Miniane allons voir si la rose… Le miniane du mardi continue online ! « SI la rose… », il s’agit, bien sûr, de la rose aux treize pétales, symbole de la communauté d’Israël ! Et comme chacun sait, l’avenir appartient à ceux qui prient tôt !

Chaque premier Mardi du mois, nous vous proposons, en effet, de nous rejoindre pour un office numérique de sha’harite de ‘hol, un office de matin de semaine, à 8 heures sur YouTube. Ces offices ont une saveur nouvelle : plaisir de poser les tefillines, de dire aussi certaines prières que nous avons peu l’habitude de réciter (la amida et ses 19 bénédictions, psaumes nouveaux). Enfin, une étude de 20 minutes est intégrée à l’office (raccourci pour l’occasion) : nous étudierons ensemble quelques maximes des Pirqueï Avot.

■ Les Horaires : de 08 heures à 9 heures. La prière sera suivie d’un petit déjeuner ; à 09 heures, tout le monde sera disponible pour sa journée !

« Nous vivons une crise spirituelle » par le rabbin Yann Boissière

Découvrez le texte du rabbin Yann Boissière, publié dans la Revue Défense Nationale suite à son intervention aux Conversations de Gouvieux organisées par le CEPS – Centre d’étude et de prospective stratégique en novembre dernier.
Pour le lire, cliquez sur ce lien.

Koulam, une série familiale du rabbin Floriane Chinsky

La série de vidéos Koulam! histoires de la Torah pour petits et grands est accompagnée d’un petit test ludique de mémoire, d’observation et de réflexion.
Il y a déjà 12 épisodes disponibles !
Regardez-les seuls ou en famille, demandez aux plus petits de répondre au test en premier, puis aux plus grands, et réfléchissez ensemble avant de trouver votre réponse familiale aux questions plus philosophiques…
Les grands comme les petits, juifs ou non, profiteront de ces vidéos.
Vous pouvez également vous abonner à la chaine YouTube du rabbin Floriane Chinsky pour liker et partager ces vidéos !

Le rabbin Yann Boissière s’adresse aux parents du Talmud Torah JEM

Un jour, une parole rabinnique.

Au cours de cette période particulière, nos rabbins ont souhaité vous consacrer chaque soir de leur temps pour garder ce lien tellement important.
Enregistrements maisons, messages variés, pensées éclairées, écoutez la « parole rabbinique » de JEM, tous les soirs à 18h.
Et retrouvez l’ensemble des enregistrements sur notre chaine You Tube en cliquant ici.

#restezchezvous !