Chavouot

Fête

Samedi 4 Juin – Dimanche 6 Juin 2022

La fête de Chavouot célèbre l’anniversaire du don de la Torah au Mont Sinaï. Chavouot signifie « semaines » car les enfants d’Israël ont reçu la Torah sept semaines après avoir été libérés d’Égypte. La fête est donc célébrée sept semaines après Pessa’h, le 6 du mois de Sivan.

La signification de Chavouot

La Torah fut donnée par Dieu au peuple juif sur le mont Sinaï il y a plus de 3300 ans. Chaque année, lors de la fête de Chavouot, nous renouvelons notre acceptation de ce cadeau divin.Chavouot signifie également « serment », et en ce jour, Dieu fit donc un serment d’alliance perpétuelle avec nous, et, en retour, nous lui avons juré une fidélité éternelle. Chavouot est donc une fête de reconnaissance, la reconnaissance de ce que la Torah signifie pour nous tant individuellement que collectivement.

Chavouot dans les sources juives

Chavouot est mentionnée pour la première fois comme la « fête de la moisson » faisant suite à Pessah et précédant Souccot dans le cycle agricole annuel. Des trois fêtes de pèlerinage que compte le judaïsme, chavouot est la seule à ne pas être définie par une date précise du calendrier, mais par sa relation à Pessah.  

Il y est prescrit aux juifs de présenter une offrande devant la maison de Dieu et de se réjouir collectivement.

Observance de Chavouot

Chavouot ne se distingue, contrairement à Pessa’h et Souccot, par aucun rite particulier en dehors de sa liturgie.

Comme ces deux fêtes, Chavouot était, à l’époque des Premier et Second Temples de Jérusalem, une fête de pèlerinage, au cours de laquelle les Juifs étaient tenus de se rendre à Jérusalem et d’y faire des offrandes à Dieu selon les ordonnances bibliques. Bien que de nombreux Juifs se rendent de nos jours en pèlerinage au Mur occidental, en absence de Temple reconstruit, la liturgie se concentre principalement, sur le souvenir des anciens rites et offrandes.

Le rituel liturgique de Chavouot se compose de:

  • une amida (prière) de sept bénédictions, récitée lors des offices du matin, et du soir
  • une bénédiction supplémentaire, yaalé veyavo, intercalée dans le birkat hamazon(action de grâces récitée après les repas),
  • la lecture complète du Hallel (du psaume 113 au psaume 118) après la amida de l’office du matin
  • une lecture de la torah spéciale
  • moussaf: un office de prière supplémentaire
  • Le second jour de Chavouot, la prière de Yizkor, à la mémoire des disparus, est récitée

Les coutumes de Chavouot:

  • C’est une tradition de demeurer éveillé toute la nuit en étudiant la Torah le premier soir de Chavouot.
  • Le « Livre de Ruth » est lu, car le Roi David, qui mourra à Chavouot, était un descendant de Ruth la Moabite.
  • Comme lors des autres fêtes, des repas festifs sont consommés et aucun « travail » ne peut être accompli.
  • Il est de coutume de consommer des aliments lactés à Chavouot car la Torah est comparée au lait nourrissant.