Culte Prier et étudier

Atelier Targoum

Séminaire de Marc-Alain OUAKNIN 2021-2022

Parler hébreu comme Franz Kafka
Franz Kafka (1883-1924) a vécu et s’est construit comme écrivain à la croisée de plusieurs langues.
Il parlait et écrivait en allemand, langue officielle de l’Empire austro-hongrois, et c’est dans cette langue qu’il a écrit l’ensemble de son œuvre. Ses études lui ont donné de solides éléments de grec et de latin et il s’est passionné pour le yiddish comme en témoignent sa célèbre « Conférence sur le yiddish » et de nombreux passages de son « Journal ». Les gouvernantes qui travaillèrent chez les Kafka lui offrirent la possibilité de pratiquer le français et l’anglais dans un joyeux compagnonnage avec la langue de Goethe, son parrain en littérature. Et bien sûr, il parlait et écrivait le tchèque, comme le montre si éloquemment sa « Correspondance avec Milena » et ses « Conversations avec Gustav Janouch ».

En ce qui concerne l’hébreu, Kafka l’a étudié pour sa bar-mitsva en 1896 et il s’y est replongé avec assiduité à partir de 1917 dans le contexte d’un intérêt croissant pour le sionisme. Avec plusieurs professeurs, il s’est engagé dans l’étude de cette langue jusqu’à l’écrire et la parler et il s’est constitué une sorte de dictionnaire personnel d’hébreu, un choix de mots qu’il recueillait au fil de son apprentissage.

Quel lien unissait Franz Kafka à l’hébreu ? Quelle influence cette langue a-t-elle eu sur son écriture et son œuvre ? Quelles résonnances ont pu se construire avec les autres langues qu’il pratiquait ? En quoi ce tissage a-t-il contribué à sa perception des textes de la tradition et de la culture juive ? Et comment en retour, cette « lecture hébraïque » de Kafka ouvre pour nous de nouvelles interprétations des corpus biblique, talmudique, midrashique et cabaliste ?

C’est ce que le séminaire Targoum 2020-2021 propose de découvrir en cheminant de tous les écrits de Kafka aux textes de la tradition à la lumière de son dictionnaire personnel d’hébreu et de ses cahiers d’apprentissage.
Cette étude permettra ainsi de mieux comprendre en quoi l’œuvre de Franz Kafka fait partie de la « maison d’étude », comme le suggéra Walter Benjamin, et de mieux apprécier l’héritage inestimable de ses écrits pour notre temps de grande confusion.

Françoise-Anne MENAGER

Intervenant(es)

Marc-Alain Ouaknin, rabbin, philosophe et écrivain

Intervenant(e)

Information(s) additionnelle(s)

Renseignements et inscriptions : contact@targoum.fr

L’équipe de TARGOUM-IRETS est composé de Françoise-Anne MENAGER en charge de la direction pédagogique, Marc-Alain OUAKNIN assure la gestion des différents séminaires, Emmanuel DYAN est Président de l’association, Jean-Jacques KRIEF est Trésorier, en charge des actions de communications.