Chavouot 5781 : Vérité et pensée juive

26 avril 2021

Cette nuit d’études se propose de faire entrer en dialogue la pensée juive avec la pensée des Lumières, les mathématiques, les sciences, la philosophie, le droit, la psychanalyse, la sociologie, la littérature… autour d’une thématique : la Vérité dans la pensée juive.

« La vérité » dans notre quotidien de citoyen est en panne.
Ils nous ont menti !
Ils nous cachent la vérité : les Chinois sur l’origine et sur la date du début de l’épidémie, les hommes politiques sur l’efficacité, puis les commandes et la distribution des masques, sur les vaccins.

Que de fois nous avons entendu le mot Vérité et le mot mensonge depuis mars dernier au sujet de la crise sanitaire !

Serions-nous passés à l’ère de la post-vérité, mot de l’année 2016 décerné par le prestigieux Dictionnaire d’Oxford, lequel définit ainsi la post-vérité : « Des circonstances dans lesquelles les faits objectifs ont moins d’influence pour modeler l’opinion publique que les appels à l’émotion et aux opinions personnelles. »

Ceux qui utilisent la notion de « post- vérité » considèrent que le monde est entré dans une nouvelle ère au cours des années 2000 : l’empire des fake news. Cette ère se caractérise selon eux par la multiplication des contre-vérités proclamées par les dirigeants politiques et par l’indifférence des peuples à l’égard de la vérité.

Serions-nous à l’ère du complotisme ?

Le complotisme est en passe de dissoudre l’une des dimensions constitutives de la démocratie, à savoir la tension entre croyances fausses et croyances vraies, entre opinion du peuple et opinion des élites expertes, écrivait récemment Eva Illouz .

Vérité et Politique n’ont jamais fait bon ménage mais qu’est-ce que la vérité ?
Existe-il Une Vérité, des Vérités ou La Vérité ?
La quête de vérité est à la croisée des chemins des religions, du droit, de la philosophie, de l’histoire, des sciences, de la psychanalyse, la littérature…

Si Etienne Klein évoque du goût du vrai, le vrai des vérités scientifiques, Myriam Revault d’Allonnes dénonce la faiblesse du vrai et Franz Kafka affirmait :

“Il est difficile de dire la vérité, car il n’y en a qu’une, mais elle est vivante, et a par conséquent un visage changeant.”

 

Face à cette effervescence, ces controverses, dans nos synagogues, après la lecture du Chema Israël, nous lisons depuis des siècles, tous les matins, la bénédiction Emet Veyatziv ( Vrai et certain) et le soir, Emet V’Emunah (Vrai et fidèle). La vérité est associée à la confiance le soir, à la rectitude le matin.

Après chaque lecture de la Torah, nous disons la bénédiction, « Bénis soi tu, Dieu, roi du Monde, qui nous a donné la Torah, Torah de Vérité ».

Que recouvre cette notion d’Emet, vérité, pour la tradition Juive ?
C’est à la lumière des textes de la tradition juive, que nous essaierons d’apporter un éclairage nouveau à cette idée de Vérité.

L’approche Juive de la vérité peut- elle nous aider à mieux cerner ce vaste sujet si controversé ? Et à mieux approcher une vérité commune ?

Le déroulé de cette nuit d’études prévoit :

Plusieurs interventions en solo d’exégètes, de philosophe, de sociologue, de psychanalyste, de mathématicien, de juriste, d’un médecin généticien… qui parleront de la place qui est la leur, de Vérité .

Deux tables rondes et un grand débat feront dialoguer des voix spirituelles et des voix d’autres horizons sur la ou les Vérités.

Inscrivez-vous dès maintenant en cliquant ici.

 

Fabienne Sabban
Organisatrice de la Nuit de Chavouot JEM

Allégorie de la vérité © 2012 - Musée du Louvre, Département des Arts graphiques